Jozseph Lendvay

Violonistes célèbres, professionnels ou amateurs, d'hier ou d'aujourd'hui...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 545
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Jozseph Lendvay

Message par Baroqueux » dim. 30 déc. 2018 15:42

Bonjour à tous.
Je voulais partager avec vous une petite histoire et la vidéo qui va avec.
Il faut savoir que je suis un grand amoureux de l'Europe de l'Est, les origines hongroise de mon grand-père y étant sans doute pour quelque chose.
En 2008, je pars deux semaines à Budapest et à l'opera, je vois à l'affiche le concerto de Mendelssohn avec un violoniste au nom bien tzigane: Jozseph Lendvai. Ca me va, même si on est loin du baroque, la manière tzigane me fascine, surtout que je venais d'entendre un petit vieux jouer dans le métro et que j'étais resté l'écouter un bon quart d'heure. Bref, l'Europe de l'Est, que ça soit la république Tchèque ou la Hongrie ont réellement la musique dans le sang et dans les tripes.
Bref, concerto de Mendelssohn impeccablement exécuté, juste un peu de tziganerie juste comme il le faut.
Le violoniste reste et nous dit qu'il va faire quelques Paganini. Et là, je m'accroche à mon fauteuil.
Le mec se tape 25 minutes de concerto (ils jouent vite en Hongrie) et enchaîne une dizaine de caprices.
Voilà le genre, accrochez-vous:
https://www.youtube.com/watch?v=5tTBkhy ... yw&index=6

Je l'ai revu plusieurs fois en concert, à chaque fois ça m'a fait la même chose. J'ai en mémoire la célèbre pensée d'un auditeur de Scarlatti cherchant un rasoir pour se trancher les mains.
Dernière modification par Baroqueux le dim. 30 déc. 2018 17:11, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 2369
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Jozseph Lendvay

Message par LionelB » dim. 30 déc. 2018 16:46

:rouge: ho la vache ! il est top :super:

regardez la tête des violons 1, pendant le jeu ils sont hyper concentrés et a la toute fin de la vidéo on y voit presque la même incrédulité que nous :hehe:
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1133
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44

Re: Jozseph Lendvay

Message par Alain44 » dim. 30 déc. 2018 18:17

Merci Baroqueux pour ce partage, c’est sympa.

En effet quelle maîtrise ! :super:

Je me demande comment ils apprennent, quelle pédagogie …etc …
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 545
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: Jozseph Lendvay

Message par Baroqueux » dim. 30 déc. 2018 19:35

Ayant fait un peu de jazz manouche (j'ai une Jazz des années 50 vachement sympa), je connais assez bien ce type de pédagogie car c'est un peu comme ça que j'ai décidé de me mettre au violon baroque.
La clé, c'est un mélange d'impro et de schémas harmonico-mélodiques préfabriqués. Le but, c'est de toujours pouvoir retomber sur ses pattes et se sortir de n'importe quel bourbier mélodique par des gammes (mineures, diminuées, successions de quartes types VI-II-V-I, etc) et de retomber ensuite sur des choses que l'on connait et que l'on a appris à transposer dans toutes les tonalités. Cela donne donc une infinité de possibilités et donne l'impression d'improvisation.
Une fois qu'on est bon dans ce genre d'exercice, les partitions difficiles ne sont plus grand chose et sont travaillées la plupart du temps par imitation ou à l'oreille. Je ne dis pas que les violonistes tziganes ne savent pas lire une clé de sol, mais je pense quand-même qu'ils comptent plus sur leurs oreilles que sur leurs yeux.

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1133
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44

Re: Jozseph Lendvay

Message par Alain44 » dim. 30 déc. 2018 20:56

Merci Baroqueux

Très intéressant.

Oui je connais la « méthode Jazz », à base d’impro et de schémas préfabriqués.

Mais je ne pensais pas que ça pouvait être utilisé dans une formation « dite classique » ou pour faire du « classique » …

Ce type de méthode est très pratique, mais aussi très globale (un niveau au dessus de la pratique).

Dans le style « classique » existe-t-il des ouvrages qui détaille un peu cette approche (notamment les schémas préfabriqués…) ou bien est-ce uniquement oral ?
(il existe bien des bouquins orientés Jazz (manouche ou pas) sur cette méthode, pourquoi pas orientés classique…)

J’ai l’impression que ce type de méthode peut surprendre des habitués des pédagogies habituelles en classique …
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 545
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: Jozseph Lendvay

Message par Baroqueux » dim. 30 déc. 2018 21:32

Alain44 a écrit :
dim. 30 déc. 2018 20:56
Mais je ne pensais pas que ça pouvait être utilisé dans une formation « dite classique » ou pour faire du « classique » …
Et pourquoi pas ? Et si ça ne fonctionne pas, c'est qu'il faut retrouver le moment dans l'évolution de la musique où les musiciens se sont coupés de cette pratique.
L'impro, les schémas, ça fonctionne dans tous les styles sauf qu'évidemment, on ne peut pas être bon partout.
C'est très difficile de trouver des ouvrages parlant de ça puisqu' évidemment, la transmission est essentiellement orale. Romane a essayé à la guitare. Je pense qu'il a synthétisé l'esprit, mais c'est très difficile de quitter le monde de la partition quand on a baigné dedans depuis tout petit.

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1133
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44

Re: Jozseph Lendvay

Message par Alain44 » dim. 30 déc. 2018 21:50

Je te rejoins complètement.

Romane et d’autres …

Pour le « classique », je fais aussi un peu comme ça: lj’aime bien quand les partitions classqiues sont notés en « lead sheet » (avec les accords au dessus) … je regarde (et joue) la mélodie violon en fonction des accords … (Vivaldi, Haendel, Mozart s’y prêtent bien … Bach un peu moins pour moi…à cause du contrepoint complexe parfois …)

Merci de ta contribution, ça me conforte un peu dans mon approche Jazzy du Classique :happy1:
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Répondre