Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Méthode Lockwood

Discuter de tout ce qui tourne autour du jazz. (Artistes, CD, sites,etc...)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
ancalagorn27
Messages : 117
Inscription : mar. 8 mars 2005 18:01

Message par ancalagorn27 » mar. 12 avr. 2005 15:49

J'ai récemment fait l'acquisition de la méthode écrite par Didier Lockwood et Francis Daricuzen (ça fait maintenant deux mois).

Mais, vu la richesse de la méthode, j'ai l'impression de perdre mon temps, car je ne souhaite pas revoir les techniques de base (archet, etc...).

Alors comment avez vous abordé cette méthode? Dans l'ordre? En apprenant uniquement les schémas? Si vous pouvez m'expliquer votre approche, le temps qu'il vous a fallu pour acquérir un niveau correct en improvisant, votre niveau originel et actuel en classique,....tout ça quoi.

Merci d'avance.



Avatar de l’utilisateur
rantanplanx
Messages : 868
Inscription : dim. 13 févr. 2005 13:35
Pratique du violon : 0
Contact :

Message par rantanplanx » mer. 13 avr. 2005 10:09

oula effectivement pas simple a aborder :

pour moi

- travail des glisse, des techniques dapproche ...
- travail des techniques darchet (jazz ... )
- apprentissage des gammes et comprehension de la theorie, autre bouquin indispensable

- travail du blues et du 2, 5, 1

- travail de classiques ...

les plans c bien mais ca fait pas tout, le plus dur est de comprendre la logique du manche, des positions ... quelle gamme, quelle accord ...

c un peu le fouilli certes, mais on y trouve son compte ....

avant jai fait 11 ans de classique, donc les doigts je commencait a les avoir ... ben c pas pareil

Avatar de l’utilisateur
ancalagorn27
Messages : 117
Inscription : mar. 8 mars 2005 18:01

Message par ancalagorn27 » sam. 16 avr. 2005 11:04

Merci pour ces conseils.
Bon j'ai commencé à travailler les gammes donc, et j'essaye de comprendre les accords et le II/V/I.

A propos voilà ce que j'ai compris à propos du II/V/I mais j'ai l'impression que ce n'est pas ça du tout :
Dans un première partie (II), on utilise seulement les notes de l' accord correspondant au deuxième degré de la gamme utilisée? Je m'explique, dans le cas d'une gamme Do majeur, j'utilise seulement Ré Fa La Do?
Puis de même pour la suite?

Je trouve ça assez étrange quand même...

Avatar de l’utilisateur
celeste
Messages : 20
Inscription : lun. 11 avr. 2005 15:28

Message par celeste » sam. 16 avr. 2005 11:19

C'est étrange mais ont s'y fait vite.
Un accord a toujours un degré, et en harmonie, le degrée s'écris en chiffre romain.
Ainsi donc, tu me décris les degrées nécessaire pour la mise en place d'une sixte napolitaine qui est une succession du premier renversement sur II, suivie d'une septième de dominante (degré V) et d'un accord parfait sur I

C'est un coup à prendre, mais ce qui touche à l'harmonie est une passion qui fait appel à un minimum de loi mathématique...

Vous l'avez tous compris : je suis nulle en maths.

Avatar de l’utilisateur
ancalagorn27
Messages : 117
Inscription : mar. 8 mars 2005 18:01

Message par ancalagorn27 » sam. 16 avr. 2005 14:34

Mais pour les notes d'approche, appogiatures au demi ton / ton supérieur/inférieur, je ne peux pas respecter les notes des accords.

Par conséquent, pas de notes d'approche, ou est-ce un cas particulier?

Avatar de l’utilisateur
celeste
Messages : 20
Inscription : lun. 11 avr. 2005 15:28

Message par celeste » sam. 16 avr. 2005 14:59

Je présume que les appogiature et autre broderies sont à regarder comme des notes de passages... en harmonie, l'accord compte, mais les notes étrangères à l'accords ont aussi un rôle à jouer, tout aussi important...

Je me rend pas bien compte de ce que çà donne au violon, mais çà doit pas être dans l'ordre de l'impossible.

Avatar de l’utilisateur
rantanplanx
Messages : 868
Inscription : dim. 13 févr. 2005 13:35
Pratique du violon : 0
Contact :

Message par rantanplanx » mer. 20 avr. 2005 13:09

On peut jouer toutes les notes, mais pas n importe ou ...

Pour commencer, dans un II V I classique majeur ou mineur, chaque accord etant issu de la tonalite ( harmonisation diatonique), tu peux jouer la gamme majeur ou mineure correspondant a l accord de tonique. En violon vu les casse tete des positions, connaitre la relative majeure ou mineure peut etre salvateur (decalage des doigts dune tierce si je ne mabuse)

Bon je sais c pas tres clair

<a href='http://www.teledisnet.be/web/jwo06214/i ... rmonie.pdf' target='_blank'>Petit traite dharmonie</a>

ce truc est bien fait et peux vous aider a comprendre un peu

Avatar de l’utilisateur
libouliba
Messages : 23
Inscription : ven. 15 avr. 2005 07:15

Message par libouliba » ven. 22 avr. 2005 10:54

Quelqu'un a t'il osé dire un jour que le violon était incroyablement difficile???? :blink:
Et en plus il y a l'histoire de la sixte napolitaine ?!? :huh:
Me demande si je vais pas reprendre la flà»te à bec du collège moi :unsure:
Libou

Avatar de l’utilisateur
rantanplanx
Messages : 868
Inscription : dim. 13 févr. 2005 13:35
Pratique du violon : 0
Contact :

Message par rantanplanx » mar. 26 avr. 2005 10:07

la therorie n est pas plus dure pour un violoniste que pour un guitariste ou un flutiste, dautant que pianistes et gratteux on aussi leurs pbs specifiques de positions, de renversements daccords, il faut sy mettre progressivement et ca viendra ....

et oui a plusieurs c mieux :D


allez bonne chance


PS: la sixte napolitaine est une sixte abaissee dun demi ton , fort au gout des compositeurs italiens de la renaissance italienne si je ne mabuse.
Dans le jazz et la musique contemporaine, cette denomination est a eviter car non maitrisee par les gens nayant pas une formation classique classiaque ... mais bon je peux me tromper. Apres lusage de la sixte dimimuee trouve tout a fait sa place sans pb dans la musique, une question de substitution tritonique dans un 2 5 1 mineur si je ne mabuse, mais bon allons pas chercher midi a 14 heure ... on joue du violon non?

Avatar de l’utilisateur
ancalagorn27
Messages : 117
Inscription : mar. 8 mars 2005 18:01

Message par ancalagorn27 » sam. 7 mai 2005 21:14

Bon ben voilà j'ai compris le petit traité, je sais pas encore bien l'appliquermais ça viendra (non je suis pas long, j'prend mon temps stoo :P )

Je pense avoir bien compris, maintenant faudra que j'étoffe mes impros, parce c'est vide tout ça....

Avatar de l’utilisateur
rantanplanx
Messages : 868
Inscription : dim. 13 févr. 2005 13:35
Pratique du violon : 0
Contact :

Message par rantanplanx » lun. 9 mai 2005 13:30

Exactement maintenant tu prends ta grille ... et tu prends ton papier et tu pose tes accords. Tu les joues, tu voies comment ca sonne. Ensuite tu les traffiquent un peu, genre M6 a la place du M7, min6 et 9 a la place des accords m7.

Ensuite tu prends ton cycle des quintes et tu substitue, voire un peu comment ca sonne ... A ce sujt les grilles developpes pour le II V I ou les turnarounds des grilles de blues de la methode sont bien fait !! essaie de les comprendre et ca viendra.

Pense aussi aux renversements, aux accords diminues ...

Tu joue quel style ?

Blues, jazz , manouche ?

Avatar de l’utilisateur
CASTAGNERI
Messages : 124
Inscription : dim. 3 sept. 2006 11:09
Pratique du violon : 0
Localisation : PAU

Message par CASTAGNERI » dim. 4 févr. 2007 13:02

libouliba a écrit : Quelqu'un a t'il osé dire un jour que le violon était incroyablement difficile???? :blink:
Et en plus il y a l'histoire de la sixte napolitaine ?!? :huh:
Me demande si je vais pas reprendre la flà»te à bec du collège moi :unsure:
Libou
La sixte napolitaine
la tierce picarde
:P la quinte béarnaise -_-

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités