Evolution de la valeur d'un violon

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Répondre
wukong
Messages : 14
Inscription : sam. 24 mars 2018 12:40
Pratique du violon : 0

Evolution de la valeur d'un violon

Message par wukong » ven. 15 juin 2018 16:42

Bonjour,
J'ai une question quant à la valeur d'un violon.
Je vais acheter un violon ancien chez un luthier après l'avoir loué.
Il date de 1920 a peu près, dans quelques années quand je voudrais passer une gamme au dessus, si je le vend, puisque déjà ancien, je suppose que sa valeur ne baisse pas ?
Dans le même ordre d'idée, si j'achète un violon disons à 2000 euros, si j'ai envie de le vendre quelques années plus tard, ça sera toujours dans la même gamme de prix ?
Et pour un violon moderne, il est plus compliqué de le revendre, ou au contraire le prix monte avec l'ancienneté du violon ?

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Evolution de la valeur d'un violon

Message par Lana » ven. 15 juin 2018 17:57

Le luthier prend sa marge, tu le revendras donc forcément moins cher que tu ne l’a acheté. Après, cela dépendra aussi de son état.. et de ta chance

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3468
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: Evolution de la valeur d'un violon

Message par IFred » sam. 16 juin 2018 09:23

Bonjour, Wukong je vais essayer de te donner une réponse avec le plus de transparence possible et sans être politiquement correcte.


Il faut distinguer plusieurs choses qui sont liées (ce qui complique un peu les choses) dans le prix d'un violon il y a

a) la cote de l'instrument qui correspond si tu veux à la valeur du violon "brut" sans la valeur ajouté par le luthier qui te le vend
b) La valeur ajoutée du luthier c'est a dire sans l'ensemble des travaux, réglages, services, garantie
c) une éventuelle taxe d'état sur la plus value des instruments > 5000€

Et par ailleurs il y a la pratique commerciale de reprise par le luthier qui t'a vendu l'instrument.


La cote d'un violon monte ou baisse ou stagne. Sur des violons de non professionnel, dans les prix que tu évoques, au jour d'aujourd'hui je dirai qu'au mieux elle stagne.

Normalement moins le violon est chère plus en proportion la valeur ajoutée par le luthier est importante. C'est très simple à comprendre tu prends une remise état faite comme il faut d'un instrument sans cassure, la facture monte vite a 400-500€, que le violon coûte 1000, ou 25 000 et cella ne représente qu'une de partie de la valeur ajoutée par le luthier.. Cette valeur ajouté (qui constitue la marge): le service de vente, de garantie, de réglage est qq chose que tu tu perds partiellement à la revente.

fort de ces deux points, on conclue que pour revendre son violon au même prix il faut au minimum que sa cote augmente dans une proportion dépassant la valeur ajoutée par la personne qui te l'a vendu. Ce qui peux prendre un temps très variable en fonction de l'instrument.

Enfin la pratique commerciale du vendeur, certain vendeurs s'engage plus ou moins (verbalement ou par écris) à te reprendre ton instruments sous certaines condition (dépos-vente, achat sec, a un % du prix d'achat, sous réserve ou non d'achat). s'il y a trente ans ces pratiques de reprise sur les instruments d'études étaient très généreuses, avec un marché qui s'est sensiblement contracté et modifié, des prix qui stagnent, les pratiques de reprise si elles subsistent, ne sont plus forcement les options plus intéressantes.

Quant aux violons neufs, sauf rares exceptions, tu ne le revendras pas.

A n'en pas douté tant chez les musiciens que chez les luthiers les pratiques lie au "commerce" sont beaucoup plus généreuse que dans bon nombre de professions, pour autant il n'y a pas de miracle et il a toujours un seuil de viabilité

Répondre