le bois pour la lutherie

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Pallasite
Messages : 47
Inscription : lun. 30 déc. 2019 22:47
Pratique du violon : 0
A remercié : 8 fois
A été remercié : 3 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Pallasite » mar. 21 avr. 2020 20:28

Merci Orliac pour ces explications ! C'est super intéressant !



orliac
Messages : 65
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » mer. 22 avr. 2020 08:01

Oui, Cedin16, j'en parlerai -et je répète que ça n'engage que moi, car je ne veux pas qu'on pense que j'assène des vérités absolues, ce sont mes vérités, rien de plus-. Nous allons suivre le cheminement de l'épicéa, depuis la forêt, jusqu'au moment où il sera possible d'en faire une table de violon.
En fait, je ne choisis pas mon arbre, c'est lui qui me choisit. Car il se passe un phénomène étrange; j'ai l'impression qu'il m'appelle, qu'il me fait des signes. J'ai beau continuer mes recherches, c'est toujours vers lui que je reviens. Ainsi ce magnifique épicéa découvert voilà près de dix ans et que je n'ai jamais pu acheter. Chaque fois que je vais des la région des Rousses, je retourne le voir, comme un ami...
L'histoire de cet achat raté nous montre qu'une fois l'arbre sélectionné, les difficultés commencent. Il faut l'acheter. S'il se trouve dans une parcelle privée, attendez-vous à le payer très cher, malgré des connaissances locales. S'il se trouve dans une parcelle de forêt domaniale ou communale, il faut s'assurer qu'il peut être coupé: les forêts sont exploitées avec intelligence et les coupes sont très limitées, (raison pour laquelle je vais souvent en forêt avec un garde forestier). Cela passe par appel d'offre, autorisations diverses et ça n'en finit pas. Le mieux c'est de s'arranger avec un faiseur de tavaillons. Les tavaillons sont des fines plaques d'épicéa débitées dans le fil qui servent de tuiles pour couvrir les maisons ou protéger les murs exposés à la pluie. Cette méthode très ancienne (ces couvertures peuvent durer près d'un siècle) revient à la mode et les faiseurs de tavaillons sont les concurrents directs des luthiers car ils prélèvent les mêmes beaux arbres et beaucoup de bois de résonance finit ainsi sur les toitures. Ces artisans achètent des coupes et il est possible de s'arranger avec eux pour un arbre. Naturellement, c'est beaucoup plus cher.
Ensuite, il faut le faire couper et là intervient le savoir local. Seuls les vieux bûcherons savent quand cette coupe peut se faire en fonction des phases de la lune. Les pragmatiques vont se moquer et pourtant, par expérience, je peux affirmer que c'est très important. Un bois coupé dans la bonne "fenêtre" de la lune (un jour ou deux dans un cycle précis) ne bleuit pas, ne fend pas. Il faut donc trouver un forestier qui peut mobiliser ses machines pour cette date. La facture continue de monter...

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 831
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 17 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » mer. 22 avr. 2020 11:24

orliac a écrit :
mer. 22 avr. 2020 08:01
. Les tavaillons sont des fines plaques d'épicéa débitées dans le fil qui servent de tuiles pour couvrir les maisons ou protéger les murs exposés à la pluie. Cette méthode très ancienne (ces couvertures peuvent durer près d'un siècle) revient à la mode et les faiseurs de tavaillons sont les concurrents directs des luthiers car ils prélèvent les mêmes beaux arbres et beaucoup de bois de résonance finit ainsi sur les toitures.
Il est une légende … ou pas ! comme quoi Stradivarius aurai prélevé des bois de violons sur des chalets en suisse….

Orliac , c'est clair chacun sa façon de faire , ses experiences ses croyances et superstitions …..rien de bien scientifique dans tout cela … mais une passion qui meme a un résultat ...

…..Tu sais que ces 4 dernières années j'ai visité bon nombre de luthiers et devine combien de" bonnes méthodes de fabrications" j'ai pu découvrir ? .. et encore je ne suis pas trop sorti de l'hexagone ….
alors chacun a son approche , ses raisons , il faut les respecter, les écouter !

Alors nous t'écoutons pour la suite … merci

Angelo
Messages : 482
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 44 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Angelo » mer. 22 avr. 2020 11:41

Bonjour Cedin16
Cedin16 a écrit :
mer. 22 avr. 2020 11:24
Il est une légende … ou pas ! comme quoi Stradivarius aurai prélevé des bois de violons sur des chalets en suisse….
Remarque, on peut aussi dire que du bois qui aurait pu servir aux violons de stradivarius ont été retrouvé dans de vieux chalets suisse parce que utilisé pour la construction en ce temps là.

Angelo
Messages : 482
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 44 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Angelo » mer. 22 avr. 2020 11:47

@Orliac

Tiens, je me demandais, comment font-ils pour sortir un arbre d'un endroit escarpé en pleine montagne? Avec un cheval? Un hélico?
C'est peut-être une question stupide de ma part. :)

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1835
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44
A été remercié : 33 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Alain44 » mer. 22 avr. 2020 11:59

Angelo a écrit :
mer. 22 avr. 2020 11:47
Tiens, je me demandais, comment font-ils pour sortir un arbre d'un endroit escarpé en pleine montagne? Avec un cheval? Un hélico?
C'est peut-être une question stupide de ma part. :)
Coupé sur place ? puis peut être comme ça, anciennement ?
Surtout ne pas reproduire chez soi ! c'est hyper dangereux ! il faut des jambes TRES entraînées ! :happy1:
(ou alors déjà seulement avec le traîneau vide !! :mdr3: )

https://www.youtube.com/watch?v=xpKvIUrgF1c

(c'est juste pour rire, ce n'est pas une réponse à ta question !)
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Angelo
Messages : 482
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 44 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Angelo » mer. 22 avr. 2020 12:13

:D :D :D

Alain, ta vidéo me rappelle un film avec Lino Ventura je crois. :)

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 831
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 17 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » mer. 22 avr. 2020 12:43

Angelo a écrit :
mer. 22 avr. 2020 11:41
Bonjour Cedin16
Cedin16 a écrit :
mer. 22 avr. 2020 11:24
Il est une légende … ou pas ! comme quoi Stradivarius aurai prélevé des bois de violons sur des chalets en suisse….
Remarque, on peut aussi dire que du bois qui aurait pu servir aux violons de stradivarius ont été retrouvé dans de vieux chalets suisse parce que utilisé pour la construction en ce temps là.
Oui aussi !
il me semble que pour faire les boites de Vacherin , le meme type de bois que pour les violons est recherché .
Vous ne mangerez plus du mont d'Or de la meme façon maintenant :hehe: :hehe:
Dernière modification par Cedin16 le mer. 22 avr. 2020 15:19, modifié 1 fois.

Angelo
Messages : 482
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 44 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Angelo » mer. 22 avr. 2020 13:15

Cedin16 a écrit :
mer. 22 avr. 2020 12:43
Angelo a écrit :
mer. 22 avr. 2020 11:41
il me semble que pour faire les boites de Vacherin , le meme type de bois que pour les violons est recherché .
après les "cigar box guitare" , on pourrait lancer les "Mont d'Or box guitare". :D

Avatar de l’utilisateur
Laurine14
Messages : 294
Inscription : ven. 1 déc. 2017 15:31
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme

Re: le bois pour la lutherie

Message par Laurine14 » mer. 22 avr. 2020 22:24

On sent ta passion Orliac...
Ca doit vraiment être émouvant de choisir l'arbre de tes futurs instruments et voir l'évolution du début à la fin :wub:
"Le lâche ne commence jamais, le faible ne termine jamais et le gagnant n'abandonne jamais." P. Knigt

orliac
Messages : 65
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » jeu. 23 avr. 2020 09:04

Cedin 16, j'ai fait la même constatation que toi: il y a autant de manières pour construire un violon que de luthiers. L'important, c'est le résultat.
Pourtant, je reste persuadé que certaines vérités propres au bois son incontournables.
Mais revenons à mon épicéa. Il se trouve en effet dans un lieu souvent inaccessible (et c'est pour cette raison qu'il a survécu si longtemps). Il faut des machines très puissantes pour le tirer jusqu'à une route carrossable (la facture continue de monter!). Le tronc peut mesurer trente mètres de long ou plus!
Donc, l'arbre coupé dans la bonne fenêtre de la lune a été transporté près d'une piste ou d'une route. Je viens le chercher avec une camionnette. Je coupe le tronc (en éliminant le premier mètre proche du pied souvent irrégulier) en tronçons de 1,20 m pour avoir un peu de marge aussi bien pour le violoncelle que l'alto et le violon. Ensuite, je les emporte chez moi où ils sont pelés, fendus et disposés en quinconce pour le séchage. Le bois sèche mieux lorsqu'il est debout, mais cela demande trop de place.
La longue maturation commence. Aucune adjonction chimique, sauf une pulvérisation superficielle d'un répulsif pour insectes.
Combien d'années avant de fabriquer la première table? Un minimum de cinq ans pour l'épicéa, 8 à 10 ans me semblent excellents. J'ai des bois de vingt ans qui sont formidables. Au-delà, je n'ai pas l'expérience, donc je n'en parle pas.
Tous les bois que j'ai eus se sont améliorés avec le temps, mais il se peut que certains se dégradent.
Pourquoi autant d'années sont-elles nécessaires? Le bois est suffisamment sec en deux ou trois ans, mais il se passe un processus physique et probablement chimique qui transforme la structure même du bois et le rend plus apte à vibrer. Ce que je sais, c'est qu'un bois jeune, "vivant" n'a pas le même comportement sous l'outil qu'un vieux bois qui se coupe franchement, qui ne s'effile pas, et dont le sens des fibres devient déterminant au point qu'il devient difficile de le travailler sans un peu d'habitude.

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 831
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 17 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » jeu. 23 avr. 2020 11:26

orliac a écrit :
jeu. 23 avr. 2020 09:04
....je reste persuadé que certaines vérités propres au bois son incontournables.
parfaitement d'accord !

juste en aparté alors que j'expliquais a un luthier que j'avais trouvé quelques beaux vieux bois pour des violons et violoncelles .... le luthier me répondît.... as tu acheté des chevalets ? c'est la première chose a faire!!!!

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 4072
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 20
Localisation : Paris
A remercié : 11 fois
A été remercié : 22 fois
Contact :

Re: le bois pour la lutherie

Message par IFred » jeu. 23 avr. 2020 12:18

Bernard Michaud me confiait il y a une dizaine d'année que ( noms de luthiers fabriquant très à la mode chez les musiciens) le critère de sélection des fond était principalement(purement) esthétique.

Perso j'ai vue suffisamment de violon fait dans des bois merdiquissime , irrégulie, ipprobable etc.. sonner de façon incroyablement bien pour prendre avec un grain de sel la sacralisation quasi mystique faite du bois.
Il ne faut vraiment pas perdre d'esprit que l'on n'est pas dans un systèmes à toutes choses égales par ailleurs.. l'architecture, le mode de travail , et de finition intervenant tout autant dans l'histoire.
Avec une table idéale d'un point de vue du matériel on peut faire un violon qui n'aura rien d’exceptionnel au final.

Angelo
Messages : 482
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 44 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Angelo » jeu. 23 avr. 2020 13:39

IFred a écrit :
jeu. 23 avr. 2020 12:18
Bernard Michaud me confiait il y a une dizaine d'année que ( noms de luthiers fabriquant très à la mode chez les musiciens) le critère de sélection des fond était principalement(purement) esthétique.
Tu veux dire avec d'autres bois que l'Érable (ondé ou pas)?
IFred a écrit :
jeu. 23 avr. 2020 12:18
Avec une table idéale d'un point de vue du matériel on peut faire un violon qui n'aura rien d’exceptionnel au final.
Tu parles du savoir faire du luthier pour préparer cette table? Ou de réussir aussi le reste du violon sur lequel on pose la table du violon?
Dans les deux cas, c'est plus du savoir faire du luthier et non des bois que tu parles là, c'est bien cela?
Si un luthier n'est pas satisfait de son travail, rien ne l'empêche de recommencer afin d'être satisfait de ses violons et ne donner à jouer que ses "joyaux".

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 831
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 17 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » jeu. 23 avr. 2020 20:10

IFred a écrit :
jeu. 23 avr. 2020 12:18


….Perso j'ai vue suffisamment de violon fait dans des bois merdiquissime , irrégulie, ipprobable etc.. sonner de façon incroyablement bien …..
…...je faisais une remarque sur la qualité du bois sur la période Orleans de LUPOT :D .... un peu plus haut sur ce fil.

Répondre