Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Lutherie.

Les ressources du Net pour tout savoir sur le violon !
Verrouillé
Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11257
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Lutherie.

Message par Malkichay » mer. 2 mai 2007 01:01

Le minimum à savoir !
Vidéo sur le montage d'un violon
Si vous pensez avoir trouvé un stradivarius dans votre grenier
Anatomie d'un violon
Historique du violon
Le site d'un luthier= Thomas Billoux Très instructif !! :wub:
Dessiner un moule 1
Dessiner un moule 2
http://portail.lutherie.free.fr/pages/0.html
Fabrication d'un violon (Fr)
Entretien courant

Graissage des Chevilles par Nicolo, Luthier

Avec le savon, ça glisse et avec la craie, ça freine. Alternance jusqu'à obtenir la bonne glisse avec le bon frein. C'est subtil, je dois reconnaître. Les pâtes toutes prêtes, c'est un peu de la daube commerciale.

Mais si les chevilles sont mal ajustées, on perd son temps. Le mieux est malgré tout de voir un gentil luthier qui les ajustera s'il le faut, et après, on pourra de temps en temps, à chaque fois qu'on change une corde par exemple, s'entraîner au graissage de cheville.

Pour bien graisser une cheville, il faut faire cela avec ardeur.

Commencer par la craie. Il faut en mettre sur toute le circonférence de la cheville aux deux endroits de frottement. Puis remettre la cheville en place et l'actionner ardemment avec des mouvements de va et vient. Recommencer encore avec de la craie et actionner à nouveau, trois fois s'il le faut, jusqu'à ce que la cheville ait du mal à tourner. Le but est de bien remplir le pore des deux surfaces des bois en frottement.

Ensuite, faire la même chose avec du savon de Marseille bien sec de préférence, pas de la savonnette Le Chat bien parfumée, jusqu'à ce que la cheville tourne trop facilement. Deux fois, trois fois du savon, il faut saturer le bois de ce mélange craie/savon.

Ensuite, il faut alterner la craie et le savon jusqu'à ce que la cheville démarre sans à-coup et tourne régulièrement dans une résistance fluide sous une pression ferme sans excès. C'est une question de toucher, il faut actionner la cheville sans la corde bien entendu, mais surtout bien en pression dans son trou. Si on fait ça sans force (modérée), le graissage ne sera pas bien ressenti et inefficace dans le temps.

Le graissage d'un jeu de chevilles neuf est long et ardu pour le poignet (sur les violoncelles, c'est même physique) ; pour des chevilles déjà utilisée, c'est plus rapide, mais il faut tout de même insister, chercher à en mettre de trop, le surplus s'élimine de toute façon.


Moderato ma non troppo

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité