Bonjour!

Vous venez de vous inscrire sur le forum. Présentez vous ici !
brigitte
Messages : 353
Inscription : mer. 21 déc. 2016 14:46
Pratique du violon : 1
Sexe : Femme

Re: Bonjour!

Message par brigitte » mar. 14 mai 2019 08:50

Vous êtes les bienvenus ;-)

C'est vrai que mon prof n'aborde probablement pas les choses de manière traditionnelle. Son idée est de commencer à travailler des pièces même trop difficiles d'après vous, même si on n'arrive pas à un produit "fini" maintenant (y a-t-il jamais un produit fini en musique?) et de les reprendre au cours des années. En parallèle, on travaille bien sûr beaucoup de gammes et des études de manière plus traditionnelles et systématiques. (vous voulez vraiment que je vous tanne avec ça?) Les morceaux ne sont que 30 ou 40% du temps que je passe avec mon violon. J'ai aussi des morceaux en première position que je reprend régulièrement pour me détendre. C'est chouette de reprendre des trucs qu'on trouvait vraiment difficile et puis de réaliser que c'est pas si pire après tout ::d (le tout à mon niveau de débutant bien sûr! on s'entend ... enfin on devrait)
Peut-être a-t-elle compris que si je m'ennuie, il y a une bonne chance que je ne continue pas? Peut-être trouve-t-elle que je ne réussis pas trop mal ses "challenges" et que ça vaut la peine d'essayer? Peut-être a-t-elle compris ce que j'aime en musique? Je suis assez occupée et stressée à mon boulot, ce que je cherche dans la musique est la détente avant tout. Les machins en première du type Reiding, je trouve ça très mièvre. Si je saute l'étape, ça ne me manquera pas. J'ai essayé, mais ça ne fait pas partie des morceaux que j'ai envie de reprendre!
Je ne sais pas mais je suis prof aussi (pas de musique bien sûr!) et je ne travaille pas sur les projets de la même manière avec tous les élèves! Il faut sentir ce qu'ils peuvent faire, ou croient pouvoir faire si je suis tes commentaires Cedin et comment les motiver. Ici en plus on travaille en privé, hors structure académique, donc il y a la liberté. Si ça ne doit payer (ou pas!) que dans des années, so be it!

C'est probablement très comparable avec ce que tu as connu Théo! J'espère que ce sera avec le même succès :hehe:

Et non, c'est clair que je ne ferai jamais le Reine Elisabeth! Mais c'est pas une raison pour rester coincé en première position pendant des années ou même ad vitam eternam si on n'arrive pas à "la justesse parfaite" :pasdrole: Au contraire même j'ai envie de dire!!!! Les gens ne payeront jamais pour m'écouter :mdr3:

Cedin16
Messages : 389
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: Bonjour!

Message par Cedin16 » mar. 14 mai 2019 10:17

brigitte a écrit :
mar. 14 mai 2019 08:50
Vous êtes les bienvenus ;-)

C'est vrai que mon prof n'aborde probablement pas les choses de manière traditionnelle. Son idée est de commencer à travailler des pièces même trop difficiles d'après vous, même si on n'arrive pas à un produit "fini" maintenant (y a-t-il jamais un produit fini en musique?) et de les reprendre au cours des années. En parallèle, on travaille bien sûr beaucoup de gammes et des études de manière plus traditionnelles et systématiques. (vous voulez vraiment que je vous tanne avec ça?) Les morceaux ne sont que 30 ou 40% du temps que je passe avec mon violon. J'ai aussi des morceaux en première position que je reprend régulièrement pour me détendre. C'est chouette de reprendre des trucs qu'on trouvait vraiment difficile et puis de réaliser que c'est pas si pire après tout ::d (le tout à mon niveau de débutant bien sûr! on s'entend ... enfin on devrait)
Peut-être a-t-elle compris que si je m'ennuie, il y a une bonne chance que je ne continue pas? Peut-être trouve-t-elle que je ne réussis pas trop mal ses "challenges" et que ça vaut la peine d'essayer? Peut-être a-t-elle compris ce que j'aime en musique? Je suis assez occupée et stressée à mon boulot, ce que je cherche dans la musique est la détente avant tout. Les machins en première du type Reiding, je trouve ça très mièvre. Si je saute l'étape, ça ne me manquera pas. J'ai essayé, mais ça ne fait pas partie des morceaux que j'ai envie de reprendre!
Je ne sais pas mais je suis prof aussi (pas de musique bien sûr!) et je ne travaille pas sur les projets de la même manière avec tous les élèves! Il faut sentir ce qu'ils peuvent faire, ou croient pouvoir faire si je suis tes commentaires Cedin et comment les motiver. Ici en plus on travaille en privé, hors structure académique, donc il y a la liberté. Si ça ne doit payer (ou pas!) que dans des années, so be it!

C'est probablement très comparable avec ce que tu as connu Théo! J'espère que ce sera avec le même succès :hehe:

Et non, c'est clair que je ne ferai jamais le Reine Elisabeth! Mais c'est pas une raison pour rester coincé en première position pendant des années ou même ad vitam eternam si on n'arrive pas à "la justesse parfaite" :pasdrole: Au contraire même j'ai envie de dire!!!! Les gens ne payeront jamais pour m'écouter :mdr3:
Ne pas mal me comprendre Brigitte , je me pose des questions ... au travers d'une vidéo qui ne représente comme tu le dis qu'une partie de ton travail . C'es t simplement une question sur la pédagogie ( la partie que nous voyons sur la vidéo) que je ne comprends pas .....la question n'est pas d'aborder une pièce trop difficile , mais d'aborder une pièce qui te fais perdre tes références acquisses .
Pour moi un minimum de justesse ( je ne parle pas de perfection) s'obtient par la répétition dans de bonnes conditions de nouvements, dépose de doigts a une position , déplacement d'une position a l'autre . Ces déplacement doivent être précis et juste et recommencé en boucle. le glissando approximatif jusqu'à trouver la bonne position est contre productif il n'aide pas a trouver le bon geste le bon déplacement . Si on se lance par la suite dans des œuvres non adaptées au travail acquis ( je ne parle pas de difficulté) nécessitant de nouveaux déplacements et qu'ils sont gérés approximativement ... il y a un fort risque de détruire le travail fait précédemment.
C'est mon avis ma vision des choses .
Il y a beaucoup de petites pièces très sympa autre que Reiding qui sont jouables en 1 et 3 ieme position, même des pièces de Kreisler qui seront probablement trop difficile ... mais abordable en 1 et 3 ieme - mêmes si les doigtés dans ces conditions ne sont pas ceux que dans l'absolu il faudrait employer

Avatar de l’utilisateur
Laurine14
Messages : 253
Inscription : ven. 1 déc. 2017 15:31
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme

Re: Bonjour!

Message par Laurine14 » jeu. 23 mai 2019 13:48

Salut Brigitte ! Bravo d'avoir eu le courage de republier !
Ca semble être un morceau "défis", moi je trouve que c'est une bonne idée d'en faire un de temps en temps puis de revenir sur des choses plus classiques et plus abordables pour reposer les choses, mais au moins ça permet de sortir de sa zone de confrort. Et puis vu que tu es encadrée, j'imagine que ta prof ne doit pas non plus te mettre dans des situations d'échec...
Sur le morceau en lui-même, la justesse est effectivement à renforcer, sur les descentes j'ai l'impression que tu penses "doigt" et pas "main", ce qui fait que tu ne tombe pas très juste.
Et essaye de te libérer pour avoir du son et t'amuser sur les nuances ;) Même si pour l'instant tu es encore sur la phase d"apprentissage" du morceau et que l'interprétation viendra quand tu seras plus à l'aise.
"Le lâche ne commence jamais, le faible ne termine jamais et le gagnant n'abandonne jamais." P. Knigt

Cedin16
Messages : 389
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: Bonjour!

Message par Cedin16 » jeu. 23 mai 2019 15:55

Laurine14 a écrit :
jeu. 23 mai 2019 13:48

Ca semble être un morceau "défis", moi je trouve que c'est une bonne idée d'en faire un de temps en temps puis de revenir sur des choses plus classiques et plus abordables pour reposer les choses, mais au moins ça permet de sortir de sa zone de confrort. Et puis vu que tu es encadrée, j'imagine que ta prof ne doit pas non plus te mettre dans des situations d'échec...
C'est justement ce qui provoque chez moi une réflexion . Sortir de la zone de confort au niveau de Brigitte cela veut dire perdre ses repères et on voit très bien le résultats sur la vidéo et pire c'est de développer une justesse d'occasion liée spécifiquement a la pièce jouée , qui n'est basée sur rien puisque nous pouvons le constater la main n'est pas placée.
Voila le danger ! Pratiquer ainsi C'est réduire considérablement les acquis c'est dommage.
Malheureusement il y a des profs qui laissent filler des choses ainsi pour ne pas contraindre un adulte, par lassitude ou ......

Répondre