Questions

Ici, on parle pédagogie.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 148
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Questions

Message par Archet » sam. 8 sept. 2018 13:58

Pour répondre à diverses questions de musiciens modernes sur les cordes en boyau.

Les cordes en boyau ont toujours été montées sur les violons (altos ou violoncelles) – instrument fin renaissance, violon baroque, violon classique et violon moderne ceci jusqu'au premier tiers du XXe siècle – et ceux-ci étaient réglés pour. Ce n'est que récemment donc que l'on a pu avoir d'autres choix de cordes.

Et l'on peut retourner le problème dans tous les sens, c'est la lutherie qui fait la musique, qui produit le son : L'ensemble violon, cordes et archet est un tout. Du choix de ces éléments et du réglage de chacun en fonction des deux autres dépend le son. Après, interviennent le violoniste et son jeu, l'acoustique du lieu, l'équilibre avec les autres instruments, etc.

Dès lors, donner un conseil sur le choix des cordes isolément n'a que peu d'intérêt. La préférence pour Aquila, La Folia ou Damian Dlugolecki, Kürschner, Gamut ou Pirastro Chorda est fonction de cet ensemble, de ce tout. De même pour le choix du boyau nu ou filé pour les cordes graves. L'instrumentiste lui-même aura préféré une corde plus souple, vernie, d'un prix donné, et d'autres critères encore.

Ce qui est sûr, c'est que la période à laquelle appartient votre instrument vous oriente de fait vers un type de cordes spécifique. Et c'est votre luthier qui est le plus à même de vous aider à faire le choix.

Simplement, pour mémoire, une corde en boyau vieillit plus vite et devient fausse plus vite qu'une corde moderne et elle est très sensible aux conditions hygrométriques et à la température. Enfin, de même que leur âge, très importantes sont les conditions de conservation de ces cordes avant montage, plus encore que pour des cordes modernes.

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 148
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Questions

Message par Archet » dim. 9 sept. 2018 13:25

En complément.

Vous pourrez trouver via le lien ci-après un article intéressant de la revue Muse Baroque :
http://www.musebaroque.fr/MB_Archive/Ar ... cordes.htm

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 148
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Questions

Message par Archet » dim. 16 déc. 2018 14:53

En addition à ce qui est énoncé ci-dessus.

Pour toutes les musiques que l'on joue, garder à l'esprit le moyen mnémotechnique QOC c'est à dire Quand, , Comment ; Et interpréter Claudio MONTEVERDI, Jean-Baptiste LULLY ou Wolfgang Amadeus MOZART ne peut se faire de la même manière, avec le même instrument.

Pour le choix des cordes, pour la musique ancienne, s'ajoute un paramètre essentiel qui est celui du diapason, selon qu'il est au La à 392 Hz, 415, 440 ou 466 et toutes ses variations, ceci relativement à l'instrument.

Plusieurs exemples suivent.

Pour un montage baroque pour un instrument donné et pour ses spécificités propres :
mi Savarez boyau huilé Ø 0,51
la Savarez boyau huilé Ø 0,71
ré Savarez boyau huilé Ø 0,89
sol Pirastro Chorda 15 1/2

Pour un montage baroque pour un autre instrument :
mi Kürschner Ø 0,54
la Pirastro Chorda 14 3/4
ré Pirastro Chorda 19 1/2
sol Pirastro Eudoxa 15 1/2

Pour un troisième pour un montage classique :
mi Aquila vernie Ø 0,66
la Damian Dlugolecki vernie 15 1/2
ré Damian Dlugolecki vernie 19 1/2
sol Pirastro Eudoxa 16


Mais restez quiet, votre luthier saura vous aider à résoudre le problème de la quadrature du cercle.
Et je n'ai pas encore parlé de l'archet…

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 233
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: Questions

Message par Baroqueux » dim. 16 déc. 2018 15:48

Du coup, je remets mon choix de cordes ici parce qu franchement, il ne marche pas trop mal:
Par exemple, perso, les Pirastro ne durent vraiment pas longtemps. Les Kürschner semblent prendre le même chemin. Seules mes vieilles cordes de luth achetées à la Sofarcob à l'époque (dans les années 2000 !) ont une bonne longévité, mais un peu au détriment du son qui est plus raide.
Niveau diamètre, je suis à
mi 58
la 76
ré 108 (ou demi filé)
sol filé Lenzner (très bien)
Pour augmenter un peu la longévité du ré, j'ai essayé les demi-filées. C'est très très bien, même assez extraordinaire sur mon violon, mais évidemment, ça fait tout de suite moins début 18eme, mais mon violon est vraiment transformé.

Évidemment, il faudrait 3 violons: un pour le 17eme, un pour le début 18eme et un fin 18eme, mais en terme financiers, ça n'est pas vraiment possible.
Je suis en train de chercher un vieux Paris avec un peu de travaux pour lui remettre un manche baroque. Idéalement quelque chose de pas trop cher, mais je sais que je peux toujours rêver, j'ai déjà eu une chance énorme avec le mien et en général on n'a pas deux fois la même chance dans la vie.
Je pense quand-même qu'on peut se contenter d'un violon à condition de changer le ré et le sol. Tout boyau pour le 17eme et tout filé pour le 18eme. Pour le mi et le la, je ne suis pas persuadé qu'il y ait eu une évolution énorme entre les deux siècles.

Répondre