Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

point de résonance

Le violon et sa technique n'ont plus de secret pour vous. Vous êtes une aide précieuse pour nos néophytes... n'hésitez pas à partager vos connaissances.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
bemol
Messages : 548
Inscription : mer. 12 juin 2013 12:22
Pratique du violon : 10
Sexe : Femme
Localisation : paris

point de résonance

Message par bemol » lun. 15 déc. 2014 17:13

coucou les experts,
Pouvez-vous me dire ce qu'est le "point de résonance"
J'ai trouvé ça dans une méthode, mais comme ce n'est pas le volume 1, il n'y a pas d'autre explication.



Avatar de l’utilisateur
Maximus
Messages : 600
Inscription : mer. 13 févr. 2013 22:45
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: point de résonance

Message par Maximus » lun. 15 déc. 2014 17:33

hors contexte, je suppose qu'il s'agit de l'endroit optimal où se trouve l'archet par rapport à la touche et au chevalet pour mettre en résonance les cordes.

Avatar de l’utilisateur
bemol
Messages : 548
Inscription : mer. 12 juin 2013 12:22
Pratique du violon : 10
Sexe : Femme
Localisation : paris

Re: point de résonance

Message par bemol » lun. 15 déc. 2014 17:53

oui, j'avais bien pensé à ça, mais comment tu le trouves ?
Est-ce qu'il faut trouver l'endroit ou ça sonne le mieux ?
et puis après?
sur une blanche, par exemple, on ne peut pas rester en suspension, il faut bien tirer ou pousser ?

Mystère... :ninja:

Avatar de l’utilisateur
Maximus
Messages : 600
Inscription : mer. 13 févr. 2013 22:45
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: point de résonance

Message par Maximus » lun. 15 déc. 2014 18:09

bemol a écrit :oui, j'avais bien pensé à ça, mais comment tu le trouves ?
Est-ce qu'il faut trouver l'endroit ou ça sonne le mieux ?
et puis après?
sur une blanche, par exemple, on ne peut pas rester en suspension, il faut bien tirer ou pousser ?

Mystère... :ninja:
c'est théoriquement l'endroit où ça sonne le mieux. Il y a des idées générales (on joue plus près de la touche sur sol et on se rapproche du chevalet quand on va vers mi) mais le son est produit par un facteur qui est non seulement le point de contact, mais aussi la vitesse, la pression, l'état physique de la mèche... L'endroit où ça sonne le mieux, tu le trouveras en étant attentive aux sensations de ton tirer et de ton pousser. Mais ce point va varier suivant la longueur de corde vibrante etc...

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 21:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: point de résonance

Message par Zaphod » mar. 3 févr. 2015 17:50

il faut le sentir, l'entendre. impossible à déterminer par la théorie seule.
tu peux travailler en jouant uniquement en harmoniques, tu entendras mieux ce qui se passe, et tu enlèveras quelques détails de la main gauche qui peuvent influencer le son (comme la pression des doigts par exemple).
après en terme général, ce qui va donner de la résonance ce n'est pas seulement un point de contact, mais une façon de projeter le son, avec un archer léger et rapide avec peu de pression verticale. tu peux t'amuser à décaler ta prise d'archer de quelques cm vers la gauche, tu entendras une différence.

Avatar de l’utilisateur
renaud
Messages : 1201
Inscription : ven. 2 juin 2006 10:56
Pratique du violon : 30
Sexe : Homme
Localisation : Epinay-sur-Seine 93

Re: point de résonance

Message par renaud » mer. 4 févr. 2015 02:12

Zaphod a écrit :il faut le sentir, l'entendre. impossible à déterminer par la théorie seule.
Un aspect peut aider, s'ilest conscient : Près du chevalet, la corde est plus résistante, et plus l'on s'en éloigne, plus la corde est "molle".

Si l'on met beaucoup de poids, il vaut mieux se rapprocher du chevalet. Vers la touche, le son serait tout de suite écrasé, étranglé.

Si l'on met peu de poids, c'est le contraire.

Mais tout ceci est à mettre en balance avec la vitesse de l'archet. Si l'archet va vite, le poids se transmet moins directement dans la corde. Sauf effet spécial désiré, si l'on met beaucoup de poids, avec un archet rapide, il est moins nécessaire de se rapprocher du chevalet que dans le cas où l'archet est lent.
Dans l'obscurité existe la lumière,
Ne regardez pas avec une vision obscure,
Dans la lumière existe l'obscur,
Ne regardez pas avec une vision lumineuse.
(extrait du San Do Kai, de maître Sekito)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités