Bienvenu sur le forum du violon ! Nouvelle formule et plus beau que jamais ;) découvrez ses nouvelles fonctionnalités, comme le partage des sujets sur facebook, l’insertion d’image facilitée, et une réorganisation des catégories du forum. Mais surtout faites-vous plaisir !
Amicalement votre, lFred

Bruch, Solfège, et COP.

Le violon et sa technique n'ont plus de secret pour vous. Vous êtes une aide précieuse pour nos néophytes... n'hésitez pas à partager vos connaissances.
Avatar de l’utilisateur
John Door
Messages : 90
Inscription : lun. 18 juil. 2016 16:18
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar John Door » mer. 3 août 2016 15:44

Bonjour par ici,

Depuis maintenant un peu plus d'un mois, je travaille mon programme en prévision de passer le concours d'entrée en COP (Cycle Spécialisé), à savoir :
la Gigue de la Partita n°3 de Bach, et le 1er mvt du concerto (#1) en Sol mineur de Max Bruch.

Il me reste environ 4 semaines avant les premières auditions, et j'ai plusieurs questions.
Déjà, à quel tempo le concerto de Bruch est-il supposé être joué, 75 me paraissait être un tempo réaliste pour la plupart des passages mécaniques (a tempo), me permettant quelques accélérations ou ralentissements durant les solo ad lib.; Mais j'ai parfois le sentiment que c'est un poil lent par rapport aux solistes que j'écoute sur le net.

Ensuite, j'ai validé mon 2nd cycle de solfège il y a 8 ans, et ai arrêté d'en prendre des cours depuis.
On m'a bien fait comprendre qu'il fallait que je me replonge dedans pour entrer en COP, mais il y a plusieurs choses qui sont floues :
- Le concours d'entrée comprend-t-il toujours une épreuve de solfège ?
- Si oui, quel niveau suis-je supposé avoir ? Que suis-je censé savoir faire/que risque-t-on de me demander ?

Pour info, pour ceux qui n'ont pas lu ma présentation, j'ai repris le violon cette année après 6 ans d'arrêt, avec la ferme intention d'en faire ma vie. Je n'en dis pas plus, il faudra lire le reste un peu plus en bas sur le forum ! :tongue:

Merci à vous, je réfléchis à d'autre questions et les poserai au moment où elles me viendront. D'ici là, je lirai vos réponses avec attention !
Dernière édition par John Door le lun. 8 août 2016 12:48, édité 1 fois.


Le beau, c'est le vrai bien habillé.” Honoré de Balzac
Avatar de l’utilisateur
John Door
Messages : 90
Inscription : lun. 18 juil. 2016 16:18
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar John Door » lun. 8 août 2016 12:10

Rebonjour, petit up en passant, et une autre question :

Depuis toujours (j'ai l'impression), on me dit qu'il faut que j'arrive à me détendre. J'ai visiblement de grosse lacunes de ce côté là, avec un naturel plutôt tendu, transmis de père en fils depuis des générations. :gene:
Ma professeur m'a conseillé il y a quelque mois de trouver la sérénité, et de manière générale, je semble avoir du mal à respirer, ayant tendance à me mettre en apnée pendant mes morceaux.

Bien entendu, je travaille dessus, et depuis que je pratique de 9h à 18h, j'ai intégré une routine de relaxation/étirements le matin et en début d'après-midi. Néanmoins, je n'ai pas le sentiment que ce soit complètement efficace, et si j'ai vu du progrès (rien que par le fait de jouer beaucoup plus qu'avant) depuis que j'ai adopté ce mode de vie, je me sens lutter au cours de la journée, notamment au bout de quelques heures de pratique où mes coups d'archets deviennent plus nerveux et mes où mes doigts s'emballent.

Du coup, ma question est : Comment faites-vous pour trouver la sérénité ? Quelle est votre routine/vos techniques pour mieux respirer en jouant, pour être décontractés ?
Le beau, c'est le vrai bien habillé.” Honoré de Balzac
Avatar de l’utilisateur
Theo
Messages : 601
Inscription : jeu. 16 mai 2013 22:36
Pratique du violon : 4
Sexe : Homme
Localisation : Reims

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar Theo » lun. 8 août 2016 14:23

Salut, je n'ai jamais testé mais je pense que ça peut fonctionner: Les chanteurs marquent sur leur partition les principaux moments où ils inspirent, peut être pourrais-tu faire de même sur tes partitions. Aussi, aide toi de ton corps pour prendre une inspiration; il est très rare lors d'une forte attaque au talon qu'on n'entende pas le violoniste prendre une grande inspiration.

Peut être que tu as dû mal à respirer naturellement, parce-que tu es complètement crispé malgré les étirements, dans ce cas il faut que tu essayes d'écouter ton corps (est ce que j'ai tendance à serrer la mâchoire ? À avoir mal aux trapèzes etc...) et d'arranger tout ça.
La Musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. Richard Wagner
Avatar de l’utilisateur
leomien
Messages : 221
Inscription : dim. 29 juil. 2007 12:17
Pratique du violon : 15
Sexe : Homme
Localisation : Roissy en brie 77

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar leomien » mar. 9 août 2016 09:21

C'est vrai que ça doit être embêtant d'être en apnée de 9h à 18h :blink:
Avatar de l’utilisateur
John Door
Messages : 90
Inscription : lun. 18 juil. 2016 16:18
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar John Door » mar. 9 août 2016 11:54

leomien a écrit :C'est vrai que ça doit être embêtant d'être en apnée de 9h à 18h :blink:


Oui, d'ailleurs je pense prévenir le guiness book un de ces jours !

Plus sérieusement, je voulais dire par là que je suis en apnée quand je joue des passages compliqués, ou qui demandent beaucoup d'expression, ce qui n'aide pas, of course.
Ceci étant, comme je l'ai précisé plus haut, ça va de mieux en mieux ! C'est juste que.. par moment je me surprend encore à me tendre de plus en plus au fur et à mesure que j'avance dans un passage, par manque de respiration (dans la Gigue par exemple, c'est embêtant -ahah)

Merci pour tes conseils Théo, je vais de toute façon investiguer plus loin dans ce problème. Je pense qu'une grosse partie de ma tension se situe au niveau de mon cou, et c'est ce que j'essaye de corriger en ce moment.

Et sinon, quelqu'un a-t-il des réponses concernant mes premières questions ? :ninja:
Le beau, c'est le vrai bien habillé.” Honoré de Balzac
Pan
Messages : 54
Inscription : dim. 5 juin 2016 19:29
Pratique du violon : 9
Sexe : Femme

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar Pan » dim. 21 août 2016 17:38

Salut!
A propos du tempo, 75 à la noire ça me paraît hyper lent, je l'ai joué récemment, et j'étais plus vers 100 à la noire (et c'est faisable!). Il faut voir jusqu'à quelle vitesse tu peux faire les 6 doubles après C. Ce qu'il faut surtout c'est éviter de se traîner, on doit pouvoir le penser à la blanche.
Pour le solfège, alors non l'entrée en COP n'en comporte pas, mais on va peut-être te faire faire un test pour savoir dans quel niveau te mettre, parce que ça peut être très différent selon les établissements. Ça dépend complètement des profs, donc je peux rien te dire de sûr...
Et sinon en solfège 3ème cycle c'est divisé en 4 cours, rythme (oral et écrit), audition (dictées mélodiques, dépistage de fautes, reconnaissance d'accords, basse chiffrée), chant (avec de la transpo) et analyse.

Dans tous les cas fais-toi plaise avec Bruch :P
Tu la passes quand ton entrée?
Avatar de l’utilisateur
John Door
Messages : 90
Inscription : lun. 18 juil. 2016 16:18
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar John Door » lun. 22 août 2016 09:23

Pan a écrit :(...)


Salut à toi, Pan !
Effectivement, 75 est un peu lent, j'ai fini par m'en rendre compte. Néanmoins, j'avais cette impression à cause de certain passages plus lent; Maintenant que j'ai pu voir ma prof, on va consolider ensemble les passages difficiles.
Parce que pour l'instant je connais l'air par coeur, mais les coups d'archet, les accentuations, et les intonations sont un peu floues ! :gene:

Concernant le solfège, ma question était plutôt de savoir quel niveau j'étais censé avoir, mais je me suis replongé dans la théorie depuis 2 semaines, en espérant ne pas avoir l'air trop ridicules au moment des questions. -ahah
Le problème étant que je solfie très peu, m'en sortant souvent (trop) à l'oreille..!

Je passe 3 auditions, 7 et 10 septembre, et ~17 octobre !
(Et le stress, petit à petit, s'insinue dans mon esprit :rolleyes: )
Le beau, c'est le vrai bien habillé.” Honoré de Balzac
Pan
Messages : 54
Inscription : dim. 5 juin 2016 19:29
Pratique du violon : 9
Sexe : Femme

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar Pan » lun. 22 août 2016 13:46

A vos métronomes, prêts, partez!

Ce que tu veux dire c'est que tu as encore du mal à tout connaître par cœur? Je pense que tu dois pas trop t'en faire pour ça, à force de travailler chaque passage dans tous les sens ça va rentrer. Ce que tu peux faire aussi c'est jouer par "bloc", jouer un passage sans t'arrêter pour consolider l'enchaînement. Et le par cœur.

Ça ne peut te faire que du bien d'y replonger. Et puis sinon bah, tu as le niveau que tu as, montre tout ce que tu sais/sais faire et puis voilà!

Je suppose que le 17 octobre est ton vrai examen et que les dates de septembre sont pour te roder. Stresse pas! (facile à dire hein) Parce que si t'étais pas au top en septembre, t'aurais encore un mois pour l'être en octobre ;)
Au fait tu joues jusqu'à la fin des bariolages? Et si tu as besoin de doigtés, ou si tu veux comparer, je peux toujours te montrer les miens. Tu as quelle édition?
Beaucoup de questions... Je te souhaite une bonne journée!
Avatar de l’utilisateur
John Door
Messages : 90
Inscription : lun. 18 juil. 2016 16:18
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar John Door » mar. 23 août 2016 10:18

Pan a écrit :[...]


C'est qu'c'est dur à travailler au métronome, ce genre de morceau ! Le tempo varie avec tous les ralentissements, passages plus lents, ad lib. etc. ! :wacko:

Ce que je veux dire par "du mal à tout connaitre par coeur", c'est que si je suis capable de le jouer d'une traite sans regarder la partition, il est possible que j'improvise les coups d'archets, ou que je ne sache pas quels passages sont piano/crescendo, ou simplement que certains passages soient approximatifs en terme de rythmique (genre les septolet, tout ça tout ça...) :hehe:

Les 3 dates sont de réelles auditions, 3 concours dans 3 conservatoires différents (oui ici il ne s'agit pas d'examen, mais de concours...), ce qui n'enlève rien au fait qu'effectivement, si je ne réussis pas ceux de septembre, j'ai encore un mois pour réussir celui d'octobre.. *sigh*

Et enfin, je joue jusqu'à la fin du premier mouvement, donc à la fin du 22ptolet (je n'ai pas trouvé mieux comme nom :gene: ); Les doigtés devraient aller, surtout que j'ai la chance d'avoir été aidé par ma prof et que je la revois très bientôt. Je joue sur un scan de son édition qui est Durand, il me semble !

Tu l'as joué à quelle occasion, de ton côté ? :)
Le beau, c'est le vrai bien habillé.” Honoré de Balzac
Pan
Messages : 54
Inscription : dim. 5 juin 2016 19:29
Pratique du violon : 9
Sexe : Femme

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar Pan » mar. 23 août 2016 14:45

Ça varie pas tant que ça... Je l'avais d'abord travaillé "bêtement" au métronome, pour bien installer le tempo parce que sinon je m'en sortais pas, je prenais le tempo qui m'arrangeait selon la difficulté...
Est-ce que je me trompe si je dis que tu travailles par cœur? Du coup tu ne regardes plus vraiment le texte (mon prof dirait: le respect du texte!! :D ).
Les septuolets ça va? Moi j'y arrivais pas. Et c'est après les avoir travaillés de TOUTES les manières possible que j'ai fini par les sortir (et encore, 2 fois sur 3). En détaché, en rythmes pointés, en pensant sol si ré, sol si ré sol si (3 et 5) ou sol si ré sol, si ré sol si (4 et 4), ou alors je faisais si ré sol si, puis je rajoutais la note d'avant, so si ré sol si, jusqu'à faire sol si ré sol si ré sol si. Et tout ça encore mesure 26 et 148. Ce qui marche bien aussi c'est de pas penser à ce qu'on fait. Et d'être capable de le dire.

Ah ok je croyais que tu étais déjà dans un CRR. Parce que même si tu y es déjà tu passes aussi un concours. Tu fais ceux de la région parisienne je suppose?

Comme moi. C'est marrant à faire la gamme de sol qui arrive sur un la b!
C'étais pour rien de particulier, j'étais en première année de 3ème cycle, du coup cette année je vais passer mon CEM.
Avatar de l’utilisateur
John Door
Messages : 90
Inscription : lun. 18 juil. 2016 16:18
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar John Door » jeu. 25 août 2016 14:11

C'est peut-être une erreur d’interprétation de ma part alors : à l'écoute, j'ai le sentiment qu'il y a des passages à 70 et d'autres à 100-105; Enfin, ma prof ne m'a pas fait de remarque spécifique là dessus alors je suppose que je m'en sors ! :ninja:

Je travaille par coeur, oui, parce que je devrai le jouer par coeur et que je veux perdre le réflexe de regarder la partition ou même d'en avoir besoin ! Ceci dit.. Je suis en train de me replonger dedans pour solidifier et corriger ma mémoire. Comme tu dis, le respect du texte..! Il y a certain passages où j'avais lu des demi soupirs quand c'en sont de complets, et d'autres où j'y allait un peu à l'oreille, à l'instinct (genre les quintolets sextolets juste avant la montée chromatique);

D'ailleurs la montée chromatique.. Qu'est-ce que je me suis arraché les cheveux avec la deuxième ! Et ce n'est pas fini, si je sais la jouer, je ne suis pas du tout à l'aise dessus.
Pour les septolets, je les travaillais 2-5, ma prof m'a conseillé 4-3 pour bien marquer ensuite les quatre doubles; elle m'a fait changer les doigtés, maintenant je monte en 3e sur le deuxième corde de la (pour le premier, pour avoir l'index placé pour faire sol-sol derrière), et en 5e sur le deuxième Si (pour le deuxième);

Je ne suis même pas dans un conservatoire tout court ! J'ai validé mon 2nd cycle en juin comme tu as dû le lire dans ma présentation ! :gene:
Je me présente en région parisienne, oui, mais pas à Paris même. En réalité, je n'ai pas fait de demande en CRR, parce qu'on m'a expliqué que j'allais probablement me faire recaler d'office (je suis trop vieux.. :merci: ).

Tu as prévu de rentrer en COP prochainement ?
Passe une agréable fin d'après-midi, au passage !
Le beau, c'est le vrai bien habillé.” Honoré de Balzac
Pan
Messages : 54
Inscription : dim. 5 juin 2016 19:29
Pratique du violon : 9
Sexe : Femme

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar Pan » jeu. 25 août 2016 15:13

Ce qui serait bien c'est de poster un enregistrement de ton programme complet, si tu en as envie :) Je suis assez curieuse de t'écouter, et de ton côté ça te ferait faire un filage.

Hmm je ne suis pas trop d'accord avec cette façon de travailler (par cœur) mais bon. Il se trouve que je suis très visuelle, et que je connais mes morceaux par cœur à force de les travailler (et de les écouter aussi), toujours avec la partition. MAIS, fais ce qui marche pour TOI.

2ème montée chromatique, mesure 94 c'est ça? Je faisais 1 sur mi et fa et ensuite fa# sol la b: 2 3 4 tout collés. Puis la: 0 si b: 1 si: 2 do: 1 do#:2 ré:3 mi b:4. Sans changer la main de place. J'espère que c'est clair... Et mesure 95: 1,2,1,2,1,2... Je travaillais cette mesure en liant les doubles par deux, quatre, et en détaché, pour imprimer la distance des demi-tons. A mon avis il ne faut pas glisser les doigts genre 2,2,3,3, parce qu'on a pas le temps. Et puis c'est tellement facile de tout coller!

Et les octaves (mesure 29 et 33) ça va? Un petit truc: tu baisses ou montes la corde de mi d'un quart de ton et tu fais tes octaves dessus, ça apprend à ta main à s'adapter, plutôt que d'avoir la distance imprimée dans les doigts. J'ai vu ça dans un livre de Simon Fischer et ça m'avait été utile.

C'est peu commun de passer en COP directement après le 2ème cycle.
Moi je le passerai après avoir eu mon CEM. Merci pour l'aprem!
Pan
Messages : 54
Inscription : dim. 5 juin 2016 19:29
Pratique du violon : 9
Sexe : Femme

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar Pan » mar. 6 sept. 2016 21:43

Toï toï!
PhilippeB
Messages : 290
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar PhilippeB » mer. 7 sept. 2016 10:44

Je rebondis sur Bruch puisque mon fils le travaille (1er mvt) en ce moment mais n'a pas encore vu sa prof dessus (reprise du conservatoire la semaine prochaine).
Comment faites vous pour terminer "proprement" le 1er mvt.? Je veux dire, normalement ça s'enchaîne sur le deuxième et terminer par le lab en haut de la gamme ça fait bizarre sans la suite. Est-ce que le pianiste doit bricoler qqchose après pour terminer? Ou alors faire la gamme jusqu'au sol seulement (mais ça me choque aussi...)
Pan
Messages : 54
Inscription : dim. 5 juin 2016 19:29
Pratique du violon : 9
Sexe : Femme

Re: Bruch, Solfège, et COP.

Messagepar Pan » mer. 7 sept. 2016 17:03

Assez souvent on termine après les bariolages, sans faire la cadence. Moi j'avais été jusqu'à la fin, donc au la b et la pianiste avait bricolé un truc conclusif.

Il a quel âge ton fils? :)

Revenir vers « Expert »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités